Biographie

Alain Denizet défriche des champs de l'Histoire

Photo, Hervé Colin, Horizons.

              Alain Denizet est né en Eure-et-Loir à Dreux en 1959. Ses ascendants ont leurs origines dans la terre de Beauce depuis le milieu du XVIIe siècle.

          Membre de la Société Archéologique d’Eure et Loir, il a écrit en 2007 un article dans le livre « Les navigateurs d’Eure et Loir » sur l’épopée du chirurgien major Lavo, né à Germignonville, et membre de l’expédition Lapérouse.

          « Au cœur de la Beauce, enquête sur un paysan sans histoire », prix du manuscrit du pays Dunois décerné par Jean-Claude Ponçon en 2007, a reçu des critiques élogieuses, de la revue « L’histoire » ou encore du généalogiste Jean-Louis Beaucarnot sur Europe 1.

          L’auteur a découvert la richesse insoupçonnée de l’almanach « Le Messager de la Beauce et du Perche » dont les récits et les dessins font l’objet d’un livre paru en 2012 aux éditions CPE. C’est tout un pan du patrimoine de ces deux régions qui est remis à l’honneur.

          « L’affaire Brierre, 1901-1910 » publié en avril 2015 aux éditions de la Bisquine raconte l’histoire du quintuple assassinat commis à Corancez, village situé à dix kilomètres de Chartres. C’est l’affaire criminelle la plus médiatisée en France avant les années « 20 ». Ce livre a reçu le prix du manuscrit de la Beauce et du Dunois et le prix Emile Guillaumin.

                « Un siècle de faits divers en Eure-et-Loir », a été publié aux éditions de Borée en février 2017.  A travers près de quatre cents faits divers, c’est une facette de l’histoire du département qui est mise à jour, à travers un prisme particulier.

« Au cœur de la Beauce, enquête sur un paysan sans histoire » vient d’être réédité ( éditions Ella).  En plus d’une nouvelle couverture,  le texte a été remanié et surtout, il y a un cahier central d’illustration de vingt pages faits de documents des archives d’Eure et Loir et de reproduction de dessins de l’almanach Le Messager de la Beauce et du Perche.

         Alain Denizet écrit des articles pour le site Histoire et généalogie et collabore au quotidien L’Echo Républicain.

      Il assure depuis 2015 la présidence du jury du prix du manuscrit de la Beauce et du Dunois créé par Jean-Claude Ponçon.

       Alain Denizet est marié et a trois enfants. Conférencier et agrégé d’histoire-géographie, il a enseigné en Ecosse, au Burkina Faso et au Niger. Il est professeur au collège Charles de Gaulle à Bû (28) depuis 2000.

Consulter l’article de l’hebdo Horizons, un portrait d’Alain Denizet

Retour page accueil

One thought on “Biographie”

  1. Monsieur Denizet,
    Présent avec mon épouse à votre conférence aux Archives de Chartres, j’ai eu le plaisir de retrouver dans vos paroles mon itinéraire et la passion pour cette écriture ouverte vers l’histoire.
    Etant un septuagénaire j’ai commencé par la généalogie en 1970 et je me suis étendu assez rapidement vers l’histoire, peut-être du fait que je fus le plus proche voisin d’un auteur beauceron que j’appréciais : Charles Marcel Robillard.
    En 47 années de recherches …et de trouvailles, la matière ne manquait pas ! Et j’ai réussi en mars de cette année la 1ère partie de mon projet en publiant à compte d’auteur un livre intitulé 500 ans d’Histoires. Un tirage de 30 exemplaires de présentation soignée a été possible grâce à la considération portée à mon travail par la responsable d’une agence de Lucé. Ce peu d’exemplaires disparut rapidement vers des amateurs d’histoires (principalement Sarthois), mais j’avais l’espoir d’une poursuite de cette diffusion, mais le bouche à oreille ne suffit pas !
    Comme vous l’aviez aimablement proposé lors de votre conférence, auriez-vous l’amabilité de me suggérer quelques conseils vers la voie d’une diffusion. Le contenu de ce livre étant selon moi une mine de connaissances : Voir notre Site Internet, d’où sont extraits des chapitres.
    Précisant toutefois que je n’ai pas votre compétence pour animer une conférence et que je ne puis m’égarer dans les dépenses, cet ouvrage est à prix coûtant (27 euros).
    Vous remerciant par avance, veuillez croire à l’expression de mes sentiments distingués.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Histoire de Beauce et d'ailleurs